Browsing Tag

embouteillages

Boîte à Idées, Economie, Politique/Social

Et si on calculait le coût des embouteillages?

31/03/2013

383937_10150378699182016_1960471732_n

Un deuxième article sur les embouteillages. Parce que c’est un véritable problème en Martinique. Petit rappel sur le premier article sur ce sujet. Trois solutions étaient proposées comme alternative aux embouteillages (avec tout ce que ça comportait comme avantages et inconvénients) :

1. Le transport intercommunal maritime

2. Le co-voiturage

3. L’aménagement des heures d’ouvertures des entreprises, administrations et écoles.

Au delà de proposer des débuts de  solutions, j’ai été confortée dans l’idée que les embouteillages sont une des plaies de notre économie martiniquaise, quand j’ai lu un statut sur Facebook (Lisa si tu lis cet article…) : « Est-ce que quelqu’un a déjà fait le calcul de l’argent perdu pour l’économie martiniquaise à cause d’embouteillages quotidiens? »

Effectivement! De façon assez factuelle, combien de temps passons-nous dans les embouteillages en moyenne par jour? 1h? 2h? En prenant en compte le prix de l’essence, les tarifs pratiqués par les concessions et les garagistes pour l’entretien des véhicules (parce que jouer avec l’embrayage dans des embouteillages, ça l’abîme forcément, sans parler des autres pièces…), et le stress causé par cette perte de temps et la crainte d’arriver en retard au boulot, est-ce qu’on a pensé un jour à calculer ce que coûtent les embouteillages en Martinique? Sur une journée. Un mois. Un an. Ou plusieurs années…

Prenons l’exemple d’un commercial, dont l’objectif est de rentabiliser sa journée par des rendez-vous, et surtout de les conclure par un acte de vente. Lorsque celui-ci perd 2, ou 3, peut-être même 4h dans les embouteillages au quotidien entre deux rendez-vous, sans parler des dépenses pour l’entreprise, cités dans le paragraphe précédent, quel est le manque à gagner pour le commercial et son entreprise?

Même logique pour les touristes! Sur une journée d’environ 10h, perdre 3h dans les embouteillages pour faire quelques kilomètres (oui, notre Martinique est toute petite malgré elle…), nous serions presque embêtés pour eux.

Nous avons tous mieux à faire que de passer des heures dans des bouchons, qui n’ont parfois aucune cause réelle… Quand bien même il y en aurait une (un accident par exemple), nous devons trouver des solutions pour éviter cette perte de temps automatique.

Les effets seraient indiscutables : amélioration du moral et baisse du stress des automobilistes, mais surtout récupération du manque à gagner pour notre économie, et réduction des dépenses en carburant et en entretien de nos véhicules. C’est notre porte-feuille qui nous dira merci.

Alors, calculer le coût des embouteillages, par curiosité, avoir un argument supplémentaire pour que soient mises en place des solutions durables quant à ce problème, qui s’y met?

 

Boîte à Idées

Et si on évitait les embouteillages en Martinique ?

25/01/2012

photo-embouteillage_1Jeudi à 16h15 je suis au niveau de clairière et je retourne au Lamentin. J’ai pris 45 minutes pour faire à peine 8 kilomètres! 45 minutes! Ajoutez à cela le jeu incessant entre l’accélérateur, l’embrayage et le frein, sans compter le travail des muscles de chaque cuisse… bref ! Fatigue !

Ca fait un an que je ne prends pas d’embouteillage pour me rendre sur mon lieu de travail (oui, je sais, je suis une chanceuse !) j’avais oublié à quel point ca pouvait être pénible…

Bien évidemment, j’ai râlé sur les réseaux sociaux (45 minutes pour 8 km quand même) et là, j’ai eu des réponses qui m’ont surprise… « c’est normal, c’est l’heure de pointe », ou encore, « Bof 45 minutes ca va encore, tu as de la chance » !

Mmh… on accepte alors de perdre des heures dans les bouchons, sur une île qui fait 100km de long et 33 km de large !

Et si on évitait les embouteillages ? Oui, mais comment ? Je vous propose 3 débuts de solutions :

1e solution : le co-voiturage. Utiliser une seule voiture pour 2 personnes qui ont à peu près le même trajet diminuerait presque de moitié le nombre de véhicules sur les routes. Ca permet aussi de faire des économies d’essences, et c’est bon pour l’environnement. Bonus, ca peut être très convivial.

2e solution, ouverte à débat et à critiques : revoir les horaires des écoles, des administrations et entreprises. Alors là, je jette un pavé dans la mare, mais arrêtons-nous quelques secondes sur cette idée: Tout le monde part de chez lui à peu près à la même heure pour arriver au travail ou à l’école à peu près à la même heure. Normal que tout le monde soit sur la route au même moment ! Résultats : il y a de embouteillages monstrueux ! ! Si on décale d’une demi-heure à une heure les horaires, on peut avoir un début solution pour les embouteillage du matin et du soir.

3e solution, qui impliquerait un vrai plan d’aménagement : on vit sur une île dont 27 communes sur 34 sont sur le littoral, avec un accès à la mer. Ces 27 communes ont, ou ont eu, un quai. L’idée serait de les exploiter et de développer le transport maritime intercommunal. Ca implique aussi un transport en commun terrestre bien organisé pour prendre le relai sur le maritime. . Ne disons pas que ça ne fonctionnera pas! Car ce qui n’était pas vrai hier, peut l’être maintenant !

L’idée a déjà été développée, à priori ca n’a pas abouti ou c’est en cours. Il est temps maintenant de mettre tout cela en marche !!

Ces 3 idées ne sont pas LES solutions pour régler le problème des embouteillages sur notre magnifique île ! Mais je vous propose de donner votre avis, de lancer le débat, de critiquer ou d’améliorer ces idées!

Je pense à tous ces gens qui peuvent être stressés parce qu’ils partent avec 3 minutes de retard de chez eux, qui perdent des heures entières tous les jours dans les bouchons, pourquoi ? Ben, Parce que c’est comme ça !? Non, non, non et non ! On a tellement mieux à faire ! Qu’on soit maman, étudiant, actif ou au chômage…

Alors, trouver des solutions pour dégager nos routes, gagner du temps et faire des économies ? Et si on s’y mettait ?

Boîte à Idées

Et si on développait le transport maritime intercommunal?

03/03/2010

Silver-Express-mNous vivons sur une île, totalement entourée d’eau… Nous connaissons tous la galère des embouteillages de la Martinique aux heures de pointe. Un petit accrochage sur la rocade et les bouchons peuvent être longs de plus d’un kilomètre.

Et si on développait le transport maritime intercommunal? Toutes les communes littorales ont un port (en état de fonctionnement ou pas).

Cela fonctionne très bien entre Fort-de-France et les Trois-Ilets, alors pourquoi pas entre Fort-de-France et le Diamant? Le Vauclin et Sainte-Anne?… Les avantages seraient facilement mesurables:
– Création d’emplois
– Développement d’une nouvelle activité économique
– Développement de la capacité d’accueil des ports des communes littorales
– Moins d’embouteillages (donc moins de stress…)
– Développement des commerces proches du port
– Développement du tourisme local?
– …
Profiter de notre situation et développer nos atouts… Si on s’y mettait?

Crédit photo: http://www.marine-marchande.net/Reportages/SilverExpress/SilverExpress.htm – Yvon Perchoc.